Site fondé par Steve Lenoir en 2004 et administré jusqu’en 2018






Publié : 16 janvier 2007

Maquette de l’oeil.

Référence :

 

B.O. n° 10 H.S. du 15 oct 1998, page 135.


Objectif :

Illustrer de façon simple et pour un coût réduit : « le rôle de l’oeil en tant que système imageur ».

Dispositifs et matériels

 
- un aquarium de diamètre 22 à 25 cm va constituer notre globe oculaire géant.
- une lentille de vergence 10 < C < 20 dioptries représente le cristallin immergé. Elle est maintenue dans une bague à articulation double (SVT) fixée à une planchette 28 cm x 10 cm reposant sur l’ouverture de l’aquarium. (voir schéma).
- un carré de 10 cm de côté, réalisé avec un ruban adhésif translucide et collé sur la paroi externe du bocal simule la rétine de la face arrière. Ce ruban souple s’achète en pharmacie, sous le nom de blenderm.

Adaptation indispensable
- notre oeil doit être équipé d’un iris de diamètre 12 à 14 cm (du « vénilia » fait bien l’affaire). On découpera une pupille concentrique de 3 cm de diamètre. Il définit la face avant de l’oeil avec sa cornée transparente.
- autour de l’iris, on pourra même coller une couronne blanche de 4 cm de largeur pour évoquer la sclérotique.
- pour parfaire le tout, un carton évidé (écran vertical) disposé devant la pupille simule les paupières.
Ainsi on améliore de façon nette les contrastes de l’image rétinienne, surtout si on travaille dans une salle où filtre la lumière du jour.

Montage

- un spot placé au niveau de la maquette éclaire un objet de forme dissymétrique, aux couleurs vives posé à 1,5 m environ de la pupille d’entrée.
- un écran noir ( facultatif ) disposé derrière le sujet facilite la vision de l’image.

Manipulations et observations

1) sans la lentille et sans eau : pas d’image ni dans le bocal ni à l’extérieur de ce dernier.
2) avec la lentille et sans eau : une petite image se forme à l’intérieur de l’oeil. ( pas satisfaisant )
3) sans lentille et avec eau : une image renversée, colorée, déformée se forme à l’extérieur de l’aquarium. Pour cela, on tourne le bocal d’un quart de tour : le faisceau étant alors limité par les paupières de l’écran vertical.
4) avec lentille cristallin et avec eau : il est possible d’obtenir une image nette sur la « rétine » en réalisant la mise au point par déplacement de la planchette support en la glissant sur le bord du bocal.

Conclusion

- La rétine sert d’écran avec ses cellules sensibles reliées au cerveau.
- Le cristallin joue le rôle de lentille convergente de courte distance focale*.
- La cornée, le cristallin et le liquide qui l’entoure ( gel ) participent à la formation de l’ image renversée sur la rétine.
 * pour la mise au point, les muscles du globe oculaire changent la courbure des faces de cette lentille vivante.
 * humeur aqueuse et humeur vitreuse.(Rappel :le dioptre d’entrée est plus convergent que le cristallin seul.)

Post-scriptum

Article écrit par Roger MARICAL .