Vous êtes ici : Accueil > Laboratoire > Conduite à tenir en cas d’accident
Publié : 24 septembre 2006

Conduite à tenir en cas d’accident

Conduite à tenir en cas d’accident

Puis analyse

 

Documentation :

Plaquette « la prévention du risque chimique » à télécharger

Fiche d’analyse de dysfonctionnement

Tableau de recommandations téléchargeable

  • BUP n° 829, BUPDOC 4 ( CD-ROM comportant les textes intégraux des articles publiés entre 1980 et 1999), BUP n° 858 novembre 2003
  • BUP n° 801 : « enseignement de la sécurité aux élèves » (présentation de l’arbre des causes)

 

 

Quelques informations sur le rôle d’un enseignant dans ce domaine

 

Statut : dans un établissement scolaire seule l’infirmière est habilitée à faire un diagnostic médical. C’est elle qui établit les consignes à suivre au sein de l’établissement lors d’un accident.

 

Le responsable de laboratoire peut faire le point avec elle une fois par an sur les sujets suivants :

Ø Bilan des accidents qui se sont produits en salle de TP lors de l’année écoulée.

Ø Confirmer ou établir avec elle la procédure à mettre en œuvre dans les différents cas. Différents textes (cités en bibliographie) résumant les conduites à tenir en cas d’accident peuvent servir de base. Par ailleurs, certains lycées peuvent établir des conventions avec des cabinets médicaux particuliers ou des cliniques pour certains types d’accident. Sous sa responsabilité, des consignes d’utilisation de certains produits, dans certains cas très particulier peuvent être clairement énoncées.

Exemple : produit chimique dans l’œil : après un lavage de 20 minutes à l’eau, application de diphotérine, puis emmenez le blessé dans un cabinet d’ophtalmologiste avec lequel le lycée a passé une convention.

Remarque : seule l’infirmière peut établir ces consignes spécifiques, il est par contre du ressort du responsable de laboratoire de diffuser l’information auprès de ses collègues, de prévoir un affichage clair.

 

Trousse de premiers secours ?

Vis-à-vis des élèves, l’intervention n’étant pas autorisée il ne doit pas y avoir de trousse au laboratoire ; mais en ce qui concerne le personnel technique de laboratoire, les enseignants, la trousse permet alors des soins du même ordre que ceux qui peuvent être dispensés dans le milieu familial pour de petites coupures ou des brûlures légères. La trousse peut alors être équipée de compresses stériles, de quelques pansements, d’un désinfectant non coloré.

 

Cours de secourisme

Il est souhaitable que tous les enseignants de sciences physiques et tous les personnels techniques de laboratoire suivent des cours de secourisme : SST attestation de sauveteur secouriste du travail et / ou AFPS attestation de formation aux premiers secours.