Vous êtes ici : Accueil > Laboratoire > Stockage
Publié : 24 septembre 2006

Stockage

Stockage

Documentation :

· BUP n° 829 décembre 2000 p1961-1974

· BUP n°855 juin 2003

· BUP n°863 avril 2004

· Enseigner la prévention des risques professionnels- laboratoires d’enseignement en chimie INRS ED 1506, septembre 2003

· Stockage des produits chimiques au laboratoire INRS ND 2105-175-99

· Catalogues pour les informations sur les produits

· Site de l’académie de Nancy-Metz :

http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/physique/sc_index.htm

· Site de l’INRS : http://www.inrs.fr

· Site au Canada : http://www.edu.gov.mb.ca/frpub/ped/sn/securite/

 

 

Quelques idées pratiques à suivre :

1. Faire l’inventaire des produits

En profiter pour faire le tri : "jeter" les produits trop vieux, polymérisés, décomposés, dont les étiquettes disparaissent, qui ne sont plus au programme et présentent des caractères de toxicité ou volatilité importants.

Noter les différents noms d’un même produit en utilisant les catalogues. Exemple : white spirit, l’éther de pétrole, l’essence de térébenthine sont des mélanges d’hydrocarbures.

L’alcool à brûler est de l’éthanol contenant 5% de méthanol. Acide éthanoïque – acide acétique...

 

2. Rappel : le stockage en salle de TP est fortement déconseillé. Deux zones de stockage sont possibles : un central, en salle de préparation

 

3. Classer ces produits par catégorie :

· Produit toxique classé T+ (Poisons : symbole tête de mort)

· Composés volatils inflammables F (alcools, hydrocarbures, solvants…)

· Oxydants : O (dichromate, permanganate, eau de javel, eau de brome, diiode…)

· Acides inorganiques et organiques liquides

· Bases inorganiques et organiques liquides

· Solides inorganiques par ordre alphabétique des cations

· Composés organiques divers à classer par fonction

 

Utiliser l’outil informatique pour faire la liste en indiquant leur rangement ( armoire, étagères…), pour pouvoir retrouver rapidement le produit cherché.

 

4. Prévoir les rangements corrects :

Produits toxiques classés T+

Ils doivent être stockés dans une armoire fermée à clé

 

Produits inflammables et solvants

Les hydrocarbures, les alcools, les cétones… doivent être stockés dans une armoire ventilée en métal.

Attention : l’achat d’une armoire ventilée implique de prévoir sur les fonds propres du lycée le raccordement à une ventilation particulière. Si ce raccordement n’est pas effectué, l’armoire se dégrade assez vite : apparition de rouille.

 

Les acides et les bases liquides et en solution

Les acides et les bases organiques et inorganiques concentrés, à l’exception de l’acide nitrique qui doit être entreposé dans un compartiment individuel,  seront stockés dans des bacs de rétention placés dans des armoires non métalliques aérées différentes.

Remarque : l’acide nitrique 65% est un oxydant puissant

 

Les acides et les bases en solution dilués peuvent être stockés dans une armoire classique.

 

Produits chimiques inorganiques solides

Dans une armoire classique ou sur des étagères fixées au mur, possédant un rebord (pour éviter que les produits ne tombent) ou prévoir des bacs de rétention.

La hauteur maximale doit permettre de prendre des bouteilles facilement, 1m 60 est en général admis.

 

Proposition de rangement

Principe : séparation par propriétés chimiques réductrices, oxydantes, puis classement par cation dans chaque catégorie. Vérifier que les comburants et les réducteurs sont placés sur des étagères différentes et le plus éloignés possibles les uns des autres

 

Réducteur

Base

Divers

oxydant

sulfite, thiosulfate,

 

Sulfate, sulfure

 

nitrite

Oxyde, silicate

nitrate

 

Métaux, soufre, carbone

acétate

Chlorure, bromure, iodure

chromate, manganate, permanganate

hydrure

Carbonate, hydroxyde

Phosphate, borate

Chlorate, bromate, iodate, chlorite, hypochlorite, perchlorate, peroxyde

 

Produits organiques solides

Rangement par fonction, ou par utilisation (indicateurs colorés, colorants…)

 

 

5. Prévoir une gestion des stocks

· Noter la date d’entrée d’un produit et sa fréquence d’utilisation.

· Utiliser l’outil informatique

 

6. Quelques astuces

· Entourez les bouchons des produits volatils de film étirable pour les vacances

· Vérifier l’état des bouchons, de l’étiquette

· Si vous devez fractionner, n’oubliez pas de mettre une étiquette avec les informations indispensables sur les flacons

· Une bouteille « vide » d’éther diéthylique doit être rincée à l’eau pour éviter la formation de traces de peroxydes qui risquent de provoquer une explosion.

Voir note documentaire INRS sur les peroxydes

 

7. Si vous n’avez pas d’armoires ventilées

· Prévoir un local aéré, fermé à clé avec des étagères peu profondes d’une hauteur maximale de 1m60.

· Sur ces étagères vous disposerez les différentes catégories de produits citées plus haut, en les séparant.

· Prévoir systématiquement des bacs de rétention, imaginer la chute possible et donc le risque de réaction chimique ; ex : acide chlorhydrique et eau de Javel stockés l’un au-dessus de l’autre, en cas de contact accidentel formation de dichlore.

 

8. A qui s’adresser pour "jeter" ?

· Dans tous les cas il faut s’adresser au gestionnaire de votre établissement qui se renseignera auprès de l’Inspecteur Hygiène et Sécurité au rectorat, qui précisera la situation dans l’académie.

· En effet certaines régions prennent en charge ce problème des déchets toxiques en quantités dispersées ( DTQD). Vous suivez alors la procédure en vigueur.

· Dans le cas où rien n’est prévu :

- Pour de petites quantités, vous pouvez contacter la déchetterie la plus proche et leur confier si cela est possible vos déchets.

- Pour des quantités plus importantes il faut contacter des sociétés spécialisées et établir un contrat pour le transport et le traitement des déchets. Il peut alors être intéressant de regrouper plusieurs établissements.

 

 

9. Stockage extérieur

Prévoir de maintenir la température entre 5°C et 25°C et d’avoir une ventilation mécanique efficace.